the loss

by Marco Lucchi

supported by
subscribers:
/
  • Immediate download of 2-track album in the high-quality format of your choice (MP3, FLAC, and more). Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

     name your price

     

1.
12:51
2.
02:53

credits

released 13 June 2013

tags

license

feeds

feeds for this album, this artist
Track Name: the big loss
La perte du nul part

Mon histoire en proses
En poèmes
J'ai suivie la vie
Et maintenant
Je lache la main courante
La ligne déguisée
Je lache un crie
Et le ventre se dégonfle
Avec un autre crie
Un crie d'envie
Un crie de peur
Et la douleur la dedans
Elle commence
Et continue
J'ai appris à respirer seul
J'étais seul et sans pensée
J'ouvre la faim
J'ouvre les bras
J'ouvre et ouvre
Et j'ouvre sur rien
Un grand vide m'entoure
Des morceaux de chaleur se déplacent
J'éteins la lumière en fermant les yeux
J'éteins la lumière avec mes larmes
Mon crie se sens stupide
Sans raison
Et se grand froid
Je bouge sans pouvoir
Il y a trop de distance
Je veux rentrer à la maison
Dans cette chair chambre de temps
Cette maison qui ne veux plus me voir
Je prends toutes les distance
Pour fuir
Et maintenant
Je récite mes rêves et mes prières
Sans croire
Voici le commencement
De mes premier moments
Je donne la parole au vide
Pour tout dire
Mais lentement
À la vitesse des vents
Je sème mes sentiments
À tout ce qui ment
J'ai mal de mes mots dure et duel
Je part en guerre
Aux sens
À la vie de viande et d'os
Qui me déplace
Et j'ai peur
J'ai toujours eu peur
Même avant la vie
Car je sais que je vais disparaitre

Réjean Desrosiers © 2013 06 13 ☮
Track Name: the loss
La perte du nul part

Mon histoire en proses
En poèmes
J'ai suivie la vie
Et maintenant
Je lache la main courante
La ligne déguisée
Je lache un crie
Et le ventre se dégonfle
Avec un autre crie
Un crie d'envie
Un crie de peur
Et la douleur la dedans
Elle commence
Et continue
J'ai appris à respirer seul
J'étais seul et sans pensée
J'ouvre la faim
J'ouvre les bras
J'ouvre et ouvre
Et j'ouvre sur rien
Un grand vide m'entoure
Des morceaux de chaleur se déplacent
J'éteins la lumière en fermant les yeux
J'éteins la lumière avec mes larmes
Mon crie se sens stupide
Sans raison
Et se grand froid
Je bouge sans pouvoir
Il y a trop de distance
Je veux rentrer à la maison
Dans cette chair chambre de temps
Cette maison qui ne veux plus me voir
Je prends toutes les distance
Pour fuir
Et maintenant
Je récite mes rêves et mes prières
Sans croire
Voici le commencement
De mes premier moments
Je donne la parole au vide
Pour tout dire
Mais lentement
À la vitesse des vents
Je sème mes sentiments
À tout ce qui ment
J'ai mal de mes mots dure et duel
Je part en guerre
Aux sens
À la vie de viande et d'os
Qui me déplace
Et j'ai peur
J'ai toujours eu peur
Même avant la vie
Car je sais que je vais disparaitre

Réjean Desrosiers © 2013 06 13 ☮